Spécialiste du transport et de la logistique vers les pays du Maghreb
Category Uncategorized
FAQ-foire-aux-questions-maghreb-solutions-transport-maghreb

Commissionnaire en transport : connaître ses responsabilités, conditions et formalités en 3 minutes

Avec le développement des technologies et la digitalisation du monde du transport, le métier de commissionnaire en transport connaît un regain d’intérêt. Mais quelles sont les responsabilités, conditions et formalités associées à ce métier ? Dans cet article, nous vous donnons les clés pour tout savoir sur le métier de commissionnaire en transport en seulement 3 minutes.

Qu’est-ce qu’un commissionnaire en transport ?

Un commissionnaire en transport est un professionnel spécialisé dans les services de transport public et routier (camions, bateaux, trains) de marchandises et d’expéditions. Il peut être titulaire d’une entreprise de transport ou représenter un autre commerçant, en qualité de commissionnaire. Le commissionnaire en transport a alors la responsabilité directe du transport et le soin des marchandises confiées par ses clients.

En tant que commissionnaire en transport, le professionnel doit posséder une capacité professionnelle pour l’activité, délivrée par la Direction Régionale des Entreprises, de l’Emploi et de la Formation continu (DREAL). Une attestation de capacité doit être délivrée, sur demande auprès de cette même Direction ou par voie d’enregistrement. Cette capacité doit être mentionnée dans un registre spécifique tenu à jour par le transporteur et dont le contenu est défini par arrêté ministériel.

Quels sont les conditions juridiques pour exercer ce métier ?

Les conditions juridiques pour exercer le métier de commissionnaire en transport diffèrent selon que l’opération soit publique ou privée. Dans le cas des opérations publiques, il est nécessaire d’obtenir une inscription au registre des exploitants autorisés auprès des autorités issues de l’administration des États membres. Tandis que pour les opérations privées, cela reviens à remplir un dossier prouvant les qualifications professionnelles du demandeur (diplôme certifié et/ou formations spécialisés) et la situation sociale et financière de l’entreprise.

Quelles sont les formalités administratives à remplir ?

Lorsqu’une entreprise de transport souhaitant s’immatriculer en tant que commissionnaire transport, un certain nombre de documents sont nécessaires à cette procédure. Ces documents nécessaires incluent une attestation de capacité professionnelle, une pièce d’identité, des informations sur la société et le statut juridique, un recensement auprès des services actuels publics et un récépissé de déclaration sur les lieux d’exploitation. Il est également possible de demander aux transporteurs intéressés de fournir un contrat routier et des informations complémentaires sur les véhicules utilisés.

Une fois ces documents validés par l’administration, le commissionnaire en transport peut alors commencer l’activité. Il devra ensuite tenir à jour son registre des opérations pour chaque cas et dossier traités, et respecter les durées maximales pour l’envoi des marchandises spécifiées par le DREAL public et social.

Comment trouver des clients intéressants pour son entreprise de commisionnariat ?

Le marché du commisionnariat est très compétitif et il est important pour une entreprise de commisionnariat en transport de suivre certaines stratégies marketing adaptées aux besoins spécifiques du secteur. Elles peuvent inclure le développement d’un plan marketing pour trouver des clients commerciaux ou privés via la prise en compte du dernier examen du prospect et du dossier complet fourni par celui-ci ; l’obtention de certificats et tous autres documents nécessaires à la tarification des services requis ; et l’estimation des risques liés à l’expéditeur potentiel.

Conclusion : synthèse rapide sur le rôle et les responsabilités d’un commissionnaire en transport

Le commissionnaire en transport est un professionnel spécialisé dans la gestion des transports publics et routiers de marchandises et d’expéditions. Pour exercer ce métier, il devra respecter des conditions légales bien définies et remplir un certain nombre de documents administratifs afin de compléter les formalités nécessaires. En outre, une stratégie marketing adaptée aux besoins du secteur est essentielle pour trouver des clients intéressants. Le commissionnaire en transport doit également être conscient des obligations et des responsabilités associées à ce métier, notamment la tarification transparente des services et l’obligation de s’engager pour le transport de marchandises selon un contrat routier.